Comment voler un photographe, comment lui prendre le fruit de son travail ? Comment transformer son travail (le dénaturer, le recadrer)?

Pourquoi payer un photographe alors que tant d’images « traînent » sur la toile, si elles sont sur internet c’est qu’elles sont gratuites ? Non ?  Mais une idée me vient en tête, qui a chargé ces photos, d’où vient ce travail de fourmi ?

Un ou une photographe passionné(e), professionnel(le) se charge de développer son savoir faire, de se former à la prises de vues, achète à prix d’or son matériel, se déplace pour prendre des clichés inespérés, parfois des heures d’attentes pour une seule photo. Quand vous achetez une photo c’est aussi bien une logique et une logistique que vous acquérez. Avez-vous l’idée de « voler » l’artisan, le restaurateur, le commerçant local ? Non ?

NOTA : Il en est de même pour d’autres services (community-management, journalistes, vidéastes) ce n’est pas parce que nos biens sont immatériels qu’ils sont le fruit d’une conception nocturne à base de poudre à perlimpinpin, nous travaillons pour concevoir !

Regardez ce tutoriel bien explicatif, simple et fonctionnel

Vous l’aurez compris c’est une pure provocation de ma  part, elle n’est pas innocente bien au contraire et bien-sur je plaide coupable car j’ai subi à plusieurs reprise le vol, la captation de mes biens.

A bientôt (souriez on vous aime)

Publicités